Projets / Culture

Projets / Culture

Opéra Comédie

Montpellier

Restructuration de l'espace scénique

Maître d’ouvrage
Montpellier Agglomération
Architecte
Deshoulières Jeanneau Architectes (mandataire), Frédéric Fiori (architecte du patrimoine, associé)
Mission
de base
Équipe
SLH (TCE, SSI, HQE, économie), Commins (acousticien) Thierry Guignard (scénographie)
Localisation
Montpellier (34), France
Programme
Démolition / reconstruction de la cage de scène.
Surface
2.490m2
Montant des travaux
10,4 M€ HT
Statut
Livré
Calendrier
2009 - 2012

Théâtre à l’italienne de 1.200 places, l’Opéra Comique fut construit à la fin du XIXe siècle sur les plans de Cassien-Bernard, élève de Charles Garnier. 

Invisible aux yeux des spectateurs, l’intervention a permis de remplacer la cage de scène d’origine, construite en bois et devenue obsolète sur les plans réglementaire, technique et fonctionnel, par un dispositif moderne performant. Le chantier a été particulièrement délicat car l’ensemble des pièces a été inséré sur site via les fenêtres, la toiture n’ayant pas été modifiée.

La nouvelle cage de scène, fondée sur micropieux, comprend une structure de béton jusqu’au niveau de la scène, puis une charpente métallique supportant une machinerie scénique motorisée et informatisée. Le lambrequin, le rideau de scène et d’autres éléments patrimoniaux ont été restitués ou restaurés.

L’influence de Charles Garnier est particulièrement sensible dans le décor porté et dans le soin accordé aux aménités.

Plan

La première étape du chantier a consisté à évider la cage de scène, un volume se déployant sur 34 mètres de hauteur.

L’ossature scénique, qui permet de porter les équipements scéniques (grils, faux-grils, passerelles), a été entièrement construite à neuf. Pour ne pas s’appuyer sur les murs et la charpente du bâtiment, une « boîte dans la boîte » a été construite. 

La configuration spatiale et acoustique de la fosse d’orchestre a été améliorée avec la suppression de poteaux.

Projets similaires

Espace Saint-Louis

Le Volcan, Espace Oscar Niemeyer

Institut d’Études Politiques